EVEIL TWIRLING DE MEZERIAT


2018-2019
News
Céline Pitre, twirler passionnée depuis 17 ans
< | >

Céline Pitre, twirler passionnée depuis 17 ans

Publié le 06 février 2019 par

Solos, duos, équipes, coach... Céline ne compte plus les heures passées au gymnase de Mézériat à suer ou à entraîner depuis qu'elle a commencé ce sport qu'elle aime tant. Le twirling, cause de ses plus beaux souvenirs, est pour elle un sport unique qu'elle ne quitte plus depuis ses 4 ans.

Céline Pitre, twirler passionnée depuis 17 ans

A seulement 21 ans, Céline a passé la majorité de sa vie avec un bâton dans les mains. Fidèle au club de Mézériat, elle y fait ses premiers pas à l'âge de 4 ans. Ce sport lui permet de "s'évader, de se défouler, d'oublier ses problèmes et de se faire plaisir". Après 17 années au sein du club, Céline ou « Pitronne » pour ceux qui la connaissent bien, a des souvenirs pleins la tête : elle n'oubliera pas tous les championnats ou galas passés à rigoler ensemble, tous ces liens créés dans le club ou même avec des athlètes d'autres clubs... « Le twirling c'est une seconde famille. On vit une histoire tous ensemble et cela ne s'oublie jamais, c'est un sport unique », confie la jeune athlète. Mais ce qui l'a marquée surtout et fait briller ses yeux quand elle en parle, ce sont les fois où elle est montée sur la première marche du podium en championnat national : 3 fois en solo et 2 fois en duo avec sa compère Mylène Fromont.

Aujourd'hui, Céline a atteint le plus haut niveau possible à la Fédération Sportive et Culturelle de France, puisqu'elle a le 6ème degré en poche et est en catégorie Senior Grand Prix. Ses objectifs pour cette saison ? Se donner à fond et se faire plaisir sur le praticable bien sûr, mais le petit plus serait de ramener un joli trophée du championnat national, ce qui ferait aussi le plus grand bonheur de son coach David, qu'elle remercie pour son soutien. Pour cela, elle va devoir dépasser sa peur de son 1er rouler singer, qui est le mouvement de sa chorégraphie qu'elle déteste le plus. Heureusement, son lancer double illusion horizontal main droite, qu'elle maîtrise parfaitement, lui rend sa sérénité.

Lorsqu'elle exécute sa chorégraphie, Céline ressent un immense sentiment de bonheur : « Je suis dans ma bulle, dans mon monde pendant les 2min30 et je ne pense plus à rien sauf à réaliser mon travail le plus parfaitement possible et à me faire énormément plaisir. J'exprime mes émotions, je vis ma musique, je la rends vivante et j'essaye de transmettre tout ceci aux juges et également au public pour qu'ils apprécient et qu'ils passent un superbe moment. »

Commentaires

Connectez-vous pour pouvoir participer aux commentaires.